test

Rénovation et extension de l’école du Liotard, GE

Concours sur présélection, non-retenu , 2020

Une nouvelle école et un nouveau parc

L’école Liotard est implantée au milieu de grands arbres. Le projet propose de requalifier le parc Liotard et de réorganiser les entrées de manière à différencier clairement l’école et ses préaux des accès aux différentes salles pouvant accueillir du public pendant et en dehors des horaires de l’école. Le parc Liotard est agrandi et revalorisé. Des arbres sont plantés sur toute la frange ouest de l’école. Il retrouve un véritable statut d’espace public au cœur du quartier. Le projet propose de remplacer l’aula par un nouveau pavillon en mesure de mieux répondre aux attentes des futurs usagés.

Programme

Un patio planté prolonge le parc autour de la salle polyvalente.  Reprenant la logique du plan de l’école existante, un étage supplémentaire est créé pour accueillir les nouvelles classes. Cette extension permet de réorganiser les classes de manière à séparer les deux groupes d’élèves. Les classes des petits se trouvent au rez-de-cour. Les entrées et les préaux séparés sont maintenus. Au sous-sol une surface correspondant à 3 classes est laissée comme réserve, permettant de faire évoluer l’organisation de l’école dans le temps sans faire recours à des nouveaux travaux.

Plan de situation - cliquer pour agrandir

Façade et lumière

Les façades de l’école en préfabriqués de béton et de métal sont démontées et remplacées par des façades composées d’éléments préfabriqués en bois. Au sud, un brise soleil horizontal coupe le soleil direct durant la période estivale et assure des gains solaires passifs en hiver. Au nord, le couloir est éclairé par des fenêtres hautes permettant un apport de lumière dans les classes par un second jour. Ce dispositif permet de limiter les déperditions thermiques tout en offrant une belle qualité de lumière naturelle.

La salle de gymnastique est déjà ventilée naturellement. Le projet propose de conserver ce principe en l’optimisant. Entrées d’air neuf par les locaux engins transitent dans la salle via des portes perforées. Des ouvrants opaques en façade Nord-Est de la salle de gym permet d’évacuer l’air vicié.

Conception de la structure

Afin de solutionner de manière efficace le comportement parasismique de l’école, notre intervention consiste à supprimer les joints de dilatation sur le volume longitudinal, formant ainsi un seul volume monolithique. Cette première intervention résout efficacement le comportement transversal et en torsion du système. Dans le sens longitudinal, l’ajout en façade nord de plusieurs voiles courts sur toute la hauteur de l’ouvrage résout de façon aisée la reprise des efforts dans cette direction.

Plans - cliquer pour faire défiler

Elévation / coupe - cliquer pour faire défiler

Surélévation et extension

La structure porteuse de la surélévation reprend la disposition des porteurs existants offrant ainsi une descente de charges directe. Le système constructif proposé est entièrement en bois dont l’extrême légèreté permet de limiter au minimum les augmentations de charges sur les porteurs existants.

La structure porteuse du nouveau bâtiment accueillant l’aula / salle polyvalente est également en bois avec un système constructif similaire à celui du projet de surélévation.

Structure des façades

La nouvelle façade sud intègre un système d’avant-toits à tous les niveaux. Le système constructif en bois est d’une grande légèreté grâce à sa disposition structurale. Le principe consiste en un système de portique extérieurs, articulés à leur base, dont les liaisons avec la structure intérieure sont limitées à des points de contacts. Cette disposition offre un système statique très simple et efficace en réduisant les efforts et déformations de sa structure et lui offrant une grande légèreté et élégance.

caractéristiques

Programme
Rénovation et extension de l'école du Liotard

Maître de l'Ouvrage
Ville de Genève

Réalisation
2020

Type de mandat
Concours sur présélection

Lieu
Concours sur présélection, non-retenu

Collaborateurs
Kairn Architecture, David Reffo, Michele di Matteo, Xavier Poulain, Cathelyne Dolisy