test

Charte architecturale et graphique, fondation des parkings – 3e prix

Genève (GE) , 2018

"post tenebras lux"

Entrer dans un parking implique un changement radical d’environnement, qu’il soit sous-terrain ou en surface. On passe dès lors souvent du lumineux au sombre, du rapide au lent, du haut au bas.

Ce projet de signalétique se développe autour de ces dualités.

graphisme

Le concept joue avec les ombres portées de volumes géométriques simples interprétées graphiquement.

Ces extrusions sont traitées au trait pour un impact visuel fort et reconnaissable.

Les possibilités graphiques sont nombreuses et modulables : variations des formes de base, de leur ombre, de l’angle et de l’étirement, assemblage des formes et différences de taille.

Ce graphisme s’adapte facilement aux différents supports et matériaux et permet de mettre en jeu de nombreux textes ou pictogrammes.

 

La signalétique destinée aux piétons est traitée par le doré, en positif pour les informations directionnelles, en négatif pour la signalétique référentielle.

La signalétique destinée aux véhicule est traitée en noir, par des panneaux suspendus et fléchages au sol.

 

architecture

En termes d’éclairage, dans les zones de parking, des luminaires éclairent précisément les zones de circulation et les marquages.

Dans les sas de circulation piétonne, par contraste entre ombre et lumière, l’éclairage est uniforme, calme et indirect (en réflexion sur le plafond). La lumière définit donc un espace clairement différencié des espaces de parking.

Les espaces de parking ont une matérialité brute exprimant leur structure. La signalétique a ainsi un rôle prépondérant détaché de son contexte.

En revanche, dès lors que l’on quitte l’espace de la voiture, les sas et circulations piétonnes sont traités de manière domestique et colorée.

Un tapis de carreaux de ciment caractérise le sol des sas, et peut faire l’objet d’une intervention liée au site spécifique de chaque parking, contextualisant ainsi chaque intervention. De plus, chaque carreau de ciment est unique. Le sol présente donc ponctuellement un caractère plus précieux et unique, dépendant d’un dessin artistique, d’un savoir-faire et d’une mise en œuvre précis. Cet aspect artisanal contraste avec l’univers plus brut de la voiture.

A l’extérieur, les parkings sont signalés par des totems reprenant le graphisme de la signalétique “voiture” d’une part, et par des entrées piétons ou parcs à vélos en serrurerie d’autre part.

caractéristiques

Programme
Établissement d'une charte architecturale et graphique pour la fondation des parkings de Genève

Maître de l'Ouvrage
Fondation des parkings

Réalisation
2018

Type de mandat
Concours sur invitation

Lieu
Genève (GE)

Collaborateurs
Quentin Huegi, en collaboration avec Plates-Bandes Communication sàrl