test

Colovray – complexe multisports et parc des sports à Nyon, VD

Nyon, VD , 2018-2019

mandats d'étude parallèles, projet finaliste

structuration

Adossé au Boiron, le site sportif de Colovray imprime les empreintes des terrains de sport, tels des cartons verts, dans les anciens champs cultivés, entre rails et route du Lac. La construction de la salle multisports, nouvelle empreinte aussi sur le site, y est l’occasion de proposer une structuration paysagère du site, de densifier le maillage des promenades et parcours et de réaliser la couture entre les champs offerts aux sportifs et la rive arborée destinée aux baigneurs.

La proposition paysagère consiste à retrouver la végétation paysagère – cordons boisés, surfaces de culture et prairies- comme élément de fond des terrains de sports.

Les cordons existants, renforcés par des arbres d’essences identiques, structurent le site perpendiculairement à la pente. Ils renforcent les rapports entre la voie verte et le lac, et les liens entre les champs et les rives ;

Ces structures arborées définissent des places possédant différentes affectations (d’ouest en est) : la “place du cirque”, grand terrain extérieur polyvalent ; la “place des sports”, parvis d’entrée à la salle multiports, s’étendant de l’autre côté de la route jusqu’à l’entrée de la piscine et accueillant des activités collectives ; le “champ des mâts”, devant le stade d’athlétisme, permettant d’installer des voiles tendues ou des drapeaux, suivant les manifestations ; “l’esplanade officielle”, réunissant l’entrée des vestiaires et le restaurant existants, et pouvant servir d’espace de cérémonie.

phasage

L’objectif du projet est de réaliser les éléments du parc des sports selon les phases proposées en cherchant à chaque étape une économie de moyens. Ainsi, chaque élément du site pouvant être conservé est complété ou mis en valeur par le projet.

  • phase 1 : complexe multisport,  “place des sports” et “champ libre”, plus cheminement entre les arbres reliant ces derniers ;
  • phase 2 : “village des sports”, comprenant le “champ des mâts” et “l’esplanade officielle”, et compléments aux cordons boisées les structurant ; le terrain en bordure de la RC est mis à niveau et des liaisons de mobilités douces sont facilitées entre ses 2 côtés et les entrées aux installations ;
  • phase 3 : nouveaux terrains de sport et zones de détentes, les cordons boisés sont complétés et une piste “vita” forme une boucle dans le parc ;
  • à n’importe quel moment, la route est aménagée pour réduire sa bande de roulement afin de la tranquilliser et la sécuriser.

mobilité

organisation du parc des sports

une salle dans les champs

Le bâtiment du complexe sportif se présente comme un volume compact distancé de la route par une place d’entrée.

Suivant l’esprit du projet paysager renforçant le caractère agricole du site, le bâtiment se présente comme un élément hybride qui utilise un langage architectural empruntant des éléments aux infrastructures rurales (grande toiture, avants-toits soutenus par des éléments de charpente, façade en bardeaux,….) tout en trouvant des relations proches et lointaines au site par de grandes ouvertures.

organisation et orientation

Par la compacité de son volume et des dispositifs simples en toiture et en façade, le projet propose d’optimiser le confort des locaux en minimisant les dispositifs techniques complexes et coûteux.

Le programme des petits espaces de sport et des espaces cloisonnés est organisé en L selon la course solaire, protégeant les grandes salles de la lumière directe. Ce dispositif permet d’optimiser les parties chauffées par rapport au grand espace réunissant les trois salles de gymnastique nécessitant une température de confort de 16°C.

Un avant toit, complété par des stores, permet d’eviter la surchauffe dans les périodes les plus chaudes de l’été, tout en optimisant les gaines solaires en hiver.

Au quotidien, le hall d’entrée fonctionne avec le bar et le restaurant. Le grand foyer est utilisé comme une salle polyvalente. L’accès se fait par un escalier principal desservant les vestiaires au sous-sol et les salles de sports à l’étage. A ce niveau, la distribution des locaux se fait par une coursive en balcon sur les salles de sport. Des petits foyers en lien avec les escaliers offrent des espaces de pause s’ouvrant sur le paysage et le lac.

Lors de manifestations, l’ensemble du foyer est ouvert. Un contrôle des accès est centralisé au niveau du bar. L’accès aux gradins se fait de plain-pied par une circulation faisant le tour de la grande salle. La salle peut être organisée en trois salles séparées ; une configuration moyenne permet de réunir deux salles; et une configuration de spectacle occupe tout l’espace et tous les gradins.

construction

La structure principale des salles de sport est constituée de doubles poutres transversales en béton armé précontraint, disposées pour permettre l’insertion des rideaux de séparation des salles tout en permettant un rapport portée/charge intéressant économiquement. Elles reposent sur des colonnes en béton armé, en forme de « H » qui, par leurs liaisons aux dalles des divers niveaux et leur encastrement dans les fondations, assurent la stabilité longitudinale et transversale de la toiture des salles.

Posée sur la structure principale, la structure secondaire est réalisée dans le gabarit des sheds, avec une poutre triangulée légère, en acier, dans la partie verticale, supportant les vitrages et servant d’appui à la partie en pente. Ce système de toiture, extrêmement léger, permet de résoudre en même temps le franchissement de grandes portées, l’éclairage zénithal et le support des panneaux photovoltaïques.

Par son concept, cette structure n’utilise pas la façade comme système porteur ou comme contreventement. Cela permet de concevoir une façade rideau légère qui vient s’appuyer uniquement latéralement sur la structure porteuse.

La structure des petites salles est composée d’un système de poteaux, avec sommiers, supportant des dalles nervurées en béton préfabriqué. Cette solution permet des portées relativement importantes tout en gardant un poids propre très léger, assurant une économie de matière et proposant des solutions intéressantes pour résoudre les problèmes phoniques.

Certaines cloisons fixes et les murs des cages d’escaliers et d’ascenseur, seront réalisés en béton armé coulé en place et assurerons la stabilité parasismique de la structure de cette zone. Les cloisons secondaires, non porteuses, permettent d’assurer une évolution et une flexibilité des usages dans le temps.

En référence au milieu agricole dans lequel le bâtiment s’inscrit, la façade est rythmée par des montants verticaux en bois, complétés au sud-est et sud-ouest par des béquilles portant des avants toits. Des planches de fibrociment en clins horizontaux composent dans la façade une échelle intermédiaire faite de plus petits éléments. Ouverts par endroits, ils filtrent la lumière et la vue. A l’étage, une bande de fenêtres s’ouvre sur la vue du lac et des montagnes. Depuis la salle de sport, une fenêtre basse laisse apparaître le cordon boisé le long du stade. Une autre, au-dessus des gradins fixes, cadre le Jura.

énergie

Le fonctionnement énergétique du bâtiment repose des dispositifs simples et la complémentarité entre les programmes. En particulier :

  • la salle est conçue pour bénéficier de l’apport solaire tout au long de l’année. Les locaux fermés, situés au sud-est et sud-ouest, protègent l’aire d’évolution de la lumière directe, gênante. De plus, les protections solaires fixes sont dimensionnées pout optimiser les gains solaires en hiver. Les dalles nervurées assurent par ailleurs la masse nécessaire au déphasage thermique et possèdent un profil favorisant les échanges avec l’air ;
  • la salle est ventilée naturellement par un mouvement d’air créé par le tirage lié à la différence de température, minimisant les installations mécaniques ;
  • une centrale solaire est créée en toiture, grâce aux faces bien exposées des sheds ;
  • un mini-réseau local commun à la salle et à la piscine est mis en place, mettant en jeu des sondes géothermiques, des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, ceci dans le but de mutualiser la production de chaleur et profiter de la complémentarité temporelle et quantitative des besoins énergétiques entre les programmes.

plans/coupes/façade - cliquer pour faire défiler

caractéristiques

Programme
Nouvelle complexe multisports et parc des sports sur le site de Colovray.

Maître de l'Ouvrage
Ville de Nyon

Réalisation
2018-2019

Type de mandat
Mandats d'étude parallèles

Lieu
Nyon, VD

Mandataires
Collaboration avec Paysagestion, Perenzia ing. environnement, Emch+Berger ing. trafic, MP ing. civil, AZ ing. CVSE

Collaborateurs
Michele Di Matteo, Gregory Dos Santos, Benoît Meugniot, Benoît Meylan