test

Réaménagement de la place Perdtemps à Nyon, VD

Nyon, VD , 2019

La transformation de la place Perdtemps, idéalement située entre la ville historique et ses développements plus contemporains, offre la double opportunité de réaliser à Nyon un espace public majeur et représentatif tout en prolongeant le réseau de ses espaces publics de qualité existants.

Lieu d’articulation majeur, l’esplanade de Perdtemps tisse des liens avec les parcours existants en favorisant et reconnaissant les cheminements existants de la gare au Bourg de Rive tout en prolongeant vers l’est le maillage urbain du Haut-Bourg du vallon du Cossy vers celui de l’Asse (schéma “maillage diversifié”). La superposition de ces parcours urbains tisse un maillage continu. Un nouveau lien se dessine entre vieille et nouvelle ville. Prolongeant la diversité des espaces publics, le projet renforce la diversité de l’expérience urbaine.

L’implantation des bâtiments renforce la continuité urbaine, anticipe son développement et garantit à l’esplanade de Perdtemps sa qualité de grande pièce urbaine à ciel ouvert (schéma “un espace ouvert”). Les aménagements proposés, empruntés au vocabulaire local, esplanade, mails, alignements, garantissent la préservation d’un espace ouvert généreux, lieu de respiration à l’échelle de la ville ainsi que d’une belle présence du ciel pour les générations futures. Le caractère historique de Perdtemps est valorisé. Réunis sous une grande toiture, les pavillons s’implantent en périphérie – les espaces culturels prennent place le long de l’avenue Perdtemps (nord) alors que les commerces s’installent le long de la rue St-Jean (sud).

L’aménagement de l’esplanade offre, par la variété des sous-espaces proposés, des possibilités d’appropriation variées et riches (schéma “des usages variés”). Il reconnaît les différents rythmes de la ville et permet d’accueillir tant le quotidien que l’événementiel. Associé à cette diversité des sous-espaces, les différents types d’arborisation offrent aux habitants et visiteurs une belle variété d’appropriation, d’usages, de rythmes et d’ambiances : les rues sont bordées de doubles ou triples alignements ; des arbres isolés ponctuent les placettes, comme repères ; entre ombre et lumière, l’esplanade est le lieu de la détente.

La présence des transports individuels motorisés est minimisée alors que les piétons et cyclistes bénéficient de cheminements continus et apaisés (schéma “une organisation claire”). Une partie des rues sont mises en “zone de rencontre”, l’arrêt de bus est implanté de manière lisible et l’entrée du parking est déportée.

Le projet peut être réalisé par phases indépendantes :

  1. le parking souterrain est réalisé en conservant les arbres existants, complétés par une série de plantations pour former l’esplanade. L’espace vert central est rendu aux nyonnais ;
  2. les espaces culturels renforcent la continuité de l’avenue Perdtemps eu nord, espace piétonnier sur sa première partie. Un double alignement est plantée long de cet axe ;
  3. les espaces commerciaux s’installent au sud. Ils créent une transition couverte, animée et confortable entre la rue St-Jean et l’esplanade. Des alignements d’arbres marquent l’espace-rue généreux ;
  4. la réalisation de l’îlot Usteri dessine les nouveaux contours du centre-ville tout en définissant le front est de l’esplanade. L’intensité urbaine est renforcée par les fonctions qu’il contient (hôtel, centre de congrès, logements). les plantations sont complétées et le trafic est dévié vers l’est.

 

Le programme de chaque bâtiment a été réparti entre les locaux nécessitant un rapport direct avec l’espace public et à la lumière naturelle et ceux devant être protégés de cette dernière et/ou situés dans des lieux plus calmes.

 

 

Ainsi, le centre commercial ne nécessite pas de rapport direct à la lumière naturelle, mais demande une bonne accessibilité depuis la ville et depuis le parking. Grâce à la différence de niveau existant au sud de l’esplanade, les commerces peuvent occuper deux niveaux et s’orientent à la fois du côté du parc et du côté de la rue. La bibliothèque, quant à elle, possède des espaces publics et des espaces plus calmes, comme les salles de lectures, qui sont éclairées zénithalement. Les livres, à l’abri du soleil direct, composent les murs latéraux de cet espace.

L’implantation du parking permet de maintenir de la pleine terre pour l’ensemble des espaces arborés. Associées à la perméabilité du sol de l’esplanade et du pied des arbres d’alignement des rues, ces conditions idéales de plantation urbaines garantissent un bon développement de la végétation. Le mail de l’esplanade ainsi que les alignements des rues sont composés de trois à quatre essences différentes, toutes caduques. Les arbres offriront une ombre bienvenue en été et laisseront passer les rayons du soleil en hiver. La générosité de l’arborisation du quartier permettra également de réduire l’effet d’îlot de chaleur urbain.

caractéristiques

Programme
Parc urbain, commerce alimentaire, petits commerces orientés sur rue, parking souterrain, et programmes d’équipements publics (bibliothèque, ludothèque, salles pour associations.

Maître de l'Ouvrage
Ville de Nyon

Réalisation
2019

Type de mandat
MEP

Lieu
Nyon, VD

Mandataires
En collaboration avec P.Heyraud Paysagistes (pilote), MP Ingénieurs civils, Etienne Gillabert éclairagiste, Team + ingénieurs mobilité

Collaborateurs
Michele Di Matteo, Marina Capelli, Pauline Allaz